1980-1997 Club Méditerranée devient Club Med

Les années 80 vont apporter un certain nombre de changements dans l’organisation du Club Méditerranée. Le plus important se déroule en 1982. Cette année là, le Club est découpé en secteurs géographiques (ou zones) avec ouverture de bureaux à l'étranger : Europe/Afrique (Paris), Amérique du Nord/Caraïbes (New-York), Amérique du Sud (Rio), Asie/Pacifique (Singapour et Tokyo).  Le Club Méditerranée change aussi de nom durant cette décennie et prend le nom de Club Med.

Au crépuscule des années 80, le village d'Opio ouvre près de Grasse après moult difficultés. Dans la foulée est lancé le Club Med One, premier paquebot à voile avec  5 mats disposant d'une une technologie révolutionnaire pour l'époque.  22 ans après la première expérience de l'Ivan Franko, le pavillon du Club Med flotte à nouveau sur les océans. A ce moment, le Club Med compte 120 villages répartis dans le monde entier.

Malheureusement, les années 90 vont stopper cet élan et complétement bouleverser le Club Med. Gérard BLITZ, le père fondateur du Club Méditerranée, s’éteint le 3 Mars 1990. Le 9 février 1992, le club est à nouveau durement endeuillé. Un avion Convair de la compagnie gambienne Gamcrest, sous-traitante d'Air Sénégal  transportant des GM pour Cap Skiring se crashe à une cinquantaine de kilomètres au nord du village. La catastrophe fait 30 morts et laissera des traces.  

Le Club Med jusqu'alors leader incontesté des villages vacances voit baisser sa part de marché au profit de la concurrence.  Le Club Med est copié par des Tour Opérateurs qui proposent des séjours moins cher, offrant les prestations All Inclusives alors que le Club ne la fait pas.  En 1991 Le Club pourtant fait l'acquisition du Club Aquarius et de sa filiale aérienne Air Liberté. L'objectif est d'étoffer l'offre et de proposer des prix plus attractifs.  Certains villages Club Med passeront ainsi sous label Club Aquarius (Leysin, Puerto Maria...) mais cela ne durera que quelques années seulement.

Le Club Med doit prendre aussi compte des tensions qui règnent dans certaines région du globe. La guerre du Golfe qui débute en 1991, la montée du terrorisme en Egypte, le conflit en Israël n'arrangent pas les affaires sur le plan financier.

En 1993 à la grande surprise de certains, Serge TRIGANO est nommé PDG par Gilbert, au dépens de Jean Robert REZNIK. La passation de pouvoir entre le père et le fils se déroule au village d'Agadir devant plus de 1 000 GOs. La transition n'est pas facile, les pertes financières de l'exercice 93  sont importantes. Les années qui suivent ne vont pas apporter la bouffée d'oxygène espéré malgré les efforts entamés pour redresser la barre. 

La grande et belle histoire va prendre fin. Nous entrons désormais dans un autre monde ou le touriste, la concurrence, les conflits, les marchés boursiers et les actionnaires dictent leurs lois. 1997 marque le début d'une autre histoire.

 

Ajouter un Commentaire

Rédigez correctement votre avis. Les insultes sur les personnes (go,cdv, gm, posteur) sont interdites, tout contrevenant à cette règle verra son message supprimé.


Code de sécurité
Rafraîchir