A la conquète des océans

Ce Club Méditerranée a été inspiré par la mer et la volonté d'organiser des sorties en mer plus ou moins longues. Le temps des Odyssées, ou village navigateur comme l'indique le Trident 48 de 1957 voit le jour en 1955 et se destine aux sportifs et amoureux de la mer. Chaque Odyssée se vit "à la dure". Chaque bateau (des caïques) emporte au maximum 16 GMs. Chacun vit et dort sur le pont à la belle étoile, la mer décide du programme de la journée. Maillot de bain, serviette, dentifrice plus l'indispensable paréo suffit largement comme bagage.

Au programme de ces circuits  : découverte de sites,  plongée sous marine, cabotage. Ces Odyssées s’effectuent au départ d'un village (comme Corfou par exemple).

L'envie de proposer quelque chose qui soit moins archaïque que le confort et la rusticité d'un caïque voit le jour en 1965. Cette année là, le Club a l'audacieuse idée de proposer aux GMs des croisières en mer à bord de navires prévus pour cet effet. C'est ainsi que fut loué l'Ivan Franko, un navire de la flotte soviétique, pour des croisières en Méditerranée. Quelques mois plus tard, le 23 août 1966, le Club Méditerranée signe un contrat avec les Messageries Maritimes (ex Chargeurs Réunis) afin d'exploiter le Louis Lumière, un paquebot mixte utilisé sur la ligne d’Amérique du Sud, ainsi que le Viet Nam. Ce dernier assurera des voyages vers l’extrême Orient. La première classe des 2 navires est aménagée pour servir de village. Le contrat est prévu pour 10 voyages.

La complexité mais surtout le manque de succès auprès des GMs (la clientèle de l'époque n'était pas prête pour ce type de prestation) font renoncer le Club au bout de 2 saisons.  Celui ci revient alors vers son amour des villages sur la terre ferme.

Ce n'est que 20 après l'abandon de la formule que le  Club Méditerranée réapparait sur le marché de la croisière avec un paquebot jugé révolutionnaire nommé Club Med One. Le Club Med One est doté d'une technologie de pointe tant au niveau des commandes de navigation que pour le mode de propulsion qui associe le moteur et des voiles orientables. Le Club Med One est un vrai produit Club Méditerranée et non pas un paquebot affrété et transformé pour les besoins durant une saison ou 2.


2 ans plus tard en 1991, le Club Med 2, un sister ship amélioré est lancé. Il rentre en octobre 1992 en service sur le marché asiatique (mer Jaune,  mer de Chine,  cotes du Vietnam et de la Thaïlande, Nouvelle Calédonie) alors que l’ainé navigue dans les Caraïbes ou en Méditerranée. le Club Med 2 remplace son ainé vendu pour des raisons économiques et politiques visant à éliminer les foyers de pertes en 1998 (époque de la présidence Philippe BOURGUIGNON) à la Windstar Cruises qui le rebaptise WindSurf. Le WindSurf sillonne aujourd'hui les mers (Atlantique, Méditerranée) et croise parfois le Club Med 2 dans certains ports.

 

 

Ajouter un Commentaire

Rédigez correctement votre avis. Les insultes sur les personnes (go,cdv, gm, posteur) sont interdites, tout contrevenant à cette règle verra son message supprimé.


Code de sécurité
Rafraîchir