Le Trident

A la fin de la première saison, il est apparut nécessaire à l’association Club Méditerranée d'éditer un petit bulletin destiné à informer les adhérents sur la vie de l'association. Le premier numéro est publié en décembre 1950. Marcel HANSENNE signe l'éditorial.

Le Trident - 60 ans d'évolutions en quelques lignes

De la petite feuille d'information au gros catalogue d'aujourd’hui


Composé de 4 à 8 pages selon le numéro, il est tiré, 2 ans après sa première parution, à 30 000 exemplaires. Sa périodicité est bimestrielle (1 numéro tous les 2 mois environ). C'est Jean MAUBERT qui est responsable de la publication.

 
Le Trident N°1 de Décembre 1950

Ces premiers Tridents traitent des différentes actualités du club, des nouveaux villages mais aussi prodiguent des conseils et autres recommandations diverses à destination des GMs. Une rubrique "faire parts" de mariages et de naissances y est également insérée !!.
Le Trident n'hésite pas non plus à faire l'autocritique en indiquant que telle et telle chose ne va pas au sein du club et que les responsables (Gérard BLITZ en premier) trouveront une solution pour le confort des GMs.


On y trouve également quelques publicités, on disait plutôt de la réclame à l’époque. Certaines d'entre elles signalent même que dans la boutique x ou chez y, les GMs y sont les bienvenus et auront droit parfois à des tarifs préférentiels.

 
Quelques Tridents des années 53/54

En 1957, après la fusion avec le club du Village Magique, Paul MORIHIEN prend en charge la publication du Trident. Le Trident se transforme et abandonne le format journal pour devenir une petite revue avec couverture qui prendra peu à peu des couleurs. L'intérieur reste en noir et blanc.
Le talent de certains dessinateurs, GMs ou GOs va souvent illustrer ces numéros. Ainsi trouvera t-on des dessins de Maurice Sinet plus connu sous le pseudo de Bob SINE, Raymond PEYNET apportera également sa contribution, le petit poisson Anatole verra le jour.
La petite revue compte environ une petite vingtaine de pages. On y trouve des informations sur l’organisation des voyages (l’autocritique est toujours présentée aux GM), la présentation des villages avec l'indication du village ayant obtenu l'Oscar de l'année, des rubriques spéciales comme celle de Jean Albert FOEX, ou les textes de Jean de Baratti (Jean BALANDJIAN) ainsi que des reportages à propos des grands évènements festifs comme les nuits du Club.


Tridents de la fin des années 50. A droite le Trident d'Avril 1960 fêtant les 10 ans du club

 

Durant cette époque, le Club Méditerranée fait paraître au fil de l’année quelques numéros spéciaux comme le Trident des Anciens, le Trident spécial cotisation, le Trident spécial excursions, le numéro anniversaire des 10 ans, le Trident Blanc, le Trident Service Club.


Numéros dit "spéciaux" fin 50 / début 60

 

En 1964, une révolution s’opère puisque la revue change de format et s'appellera, quelques temps durant "Le Nouveau Trident". On retrouve toujours la même thématique mais sous une nouvelle formule avec de grandes photos et des illustrations d'André ESCARO. Un format pocket ainsi qu'un guide au format « guide vert Michelin » indiquant les sites à visiter, les circuits à parcourir dans les différents pays de la Méditerranée sera édité


Le nouveau Trident et le format pocket

Ces expériences ne perdureront pas et le Trident de l'ère nouvelle apparaîtra en 1966. Ce Trident de la fin des sixties est quasiment le Trident que l’on connaît aujourd’hui, à quelques détails près.


Dès 1966, non seulement le Trident se modernise avec des éditions totalement en couleurs, mais va s’exporter avec la parution au début 70 d’éditions étrangères pour mieux atteindre le GM étranger (Allemagne, version US, Israélien, Japonais). Sa fréquence de parution change aussi. Il ne paraitra désormais que 2 fois par an (Version été, Version hiver Neige/Soleil). Sa ligne éditoriale ne variera pas mais son épaisseur évoluera en fonction de l’ouverture de nouveaux villages. En préambule, la liste des villages, quelques pages sur le club avec les nouveautés puis ensuite les villages égrainés et présentés un par un avec textes et photos pleine page. Le carnet des prix est inclu a la fin avant de devenir indépendant à la fin des années 90.

 


Tridents fin années 60 et années 70 (a gauche le numéro 100)

La mise en page adoptera le mode paysage entre 1973 et 1978. Le retour au mode portrait sera ensuite réadapté.
La bonne vielle réclame visible durant les années 50, laisse place à la publicité, pour des produits estampillés «boutique Club Med », et est rétrogradée à la fin de chaque numéro.


Tridents d'aujourd'hui. Au centre les 50 ans, à droite les 60ans

 

 


 Évolution du cahier des prix

Attaché ou détaché du Trident, la rubrique consacrée aux prix des séjours a elle aussi évolué. En voici un petit historique.

Dans les premiers Tridents, les prix pour un séjour qui durait 3 semaines étaient indiqués en anciens Francs (sic!). Ils apparaissaient sur la page village dans une section titrée "Renseignements Généraux" et accompagnée d'un cartouche indiquant les dates de départs.
Durant les années 60, ils seront regroupés à la dernière page du Trident, sur une page spéciale "Informations Générales". Les prix y seront indiqués en nouveaux Francs. Ce n'est qu'avec la parution dès 1966 des éditions modernes que l'on verra apparaitre un véritable guide des prix. D'abord inséré en milieu du Trident, il sera par la suite mis à la fin de la brochure.
A la fin des années 90, le cahier des prix, qui passera en Euros en 2002, fera l'objet d'un guide spécial et séparé du Trident.


Le catalogue des prix au fil des Tridents

 


Aujourd'hui

Aujourd'hui le Trident est décliné sous plusieurs formes et près de 25 langues différentes. Sous forme papier bien sur mais aussi, grâce à l’essor des nouveaux supports numériques, sous forme numérique téléchargeable.

 

Deux choses n'ont pas changé pourtant avec le temps: le plaisir de le feuilleter et l'évasion qu'il procure au lecteur.