GM à Cefalu – Eté 1964

1964 – Cefalù

Récit de Didier Jung. 

Cette année-là ma mère et ses amis choisissent la Sicile pour ses attraits touristiques et le bouche à oreille qui parle en bien de la beauté de Cefalù. Pas de ski nautique pour moi mais pour mes 15 ans une leçon d’histoire et de géographie.

Avion, transfert en car et arrivée au village avec toujours cet accueil superbe, fanfare et paréos à gogo…Le Chef de village, Jean-Paul Richez, est très sympa, on sent tout de suite une belle équipe GO dans tous les sens du terme !

Le site est magnifique, le Palazzo, la Chapelle, la vue sur la ville et sa cathédrale …Toujours les cases, peut-être un peu plus confortables et des bungalows en bois.
Nous ne sommes pas restés beaucoup au village, programme excursion chargé.
Départ pour le tour de la Sicile, Palerme, Agrigente (magnifique), etc…

En fait j’ai deux souvenirs mémorables de nos vacances à Cefalù.
Le premier c’est l’odyssée des Eoliennes, circuit en bateau autour des îles Eoliennes. Le Club avait 2 villages annexes, Lipari et Salina. Je crois me souvenir que nous sommes restés à Salina avant de découvrir les autres îles, Lipari, Vulcano et ses bains de boue, Panarea, et surtout Stromboli !

Pour l’Ado que j’étais, la montée de nuit au-dessus du cratère du Stromboli à 900 M d’altitude, l’arrivée au sommet vers minuit, le souffle du volcan, les éruptions de lave régulières toutes les 10 minutes, tout cela a marqué ma mémoire pour toujours ! Après il y a la descente dans le couloir de cendres, pratiquement en courant, avec la lampe de poche sur la tête comme seul éclairage…Il n’y avait que le Club à l’époque pour organiser une excursion aussi cinglée !
Vers 3H du matin on a regagné le bateau (une sorte de caïque sans aucun confort) et dormi sur le pont à la belle étoile (encore le sac de couchage)…Le GO accompagnateur nous a préparé avec les marins un petit-déjeuner frugal et départ pour le retour sur Cefalù.
Et là, comme cela arrive souvent en Méditerranée, le vent s’est levé, la mer s’est agitée et les « dieux » grecs se sont vengés de ces touristes qui avaient osés les défier ! Je n’avais jamais vu autant de gens malades, vomir tripes et boyaux appuyés au bastingage, ma mère et moi compris, le GO accompagnateur étant le plus malade de tous ! Fin de l’odyssée Eolienne…Terre en vue !

Le second souvenir de ce séjour à Cefalù fut le passage du brevet de nageur de grand fond que le Club organisait chaque semaine. Il s’agissait de nager 1.000 mètres en mer entre deux bouées. Je passais cette épreuve et reçut un beau diplôme le soir dans l’amphi…Le diplôme était signé par le GO maître-nageur…Son nom : Yvan Arnoux.
En 1983 je suis arrivé comme gestionnaire au bureau de Rome pour travailler avec…Yvan Arnoux ! Bien sûr j’ai retrouvé le diplôme que j’ai montré à Yvan, peut-être le destin ? On a bien rigolé…

Retour à Paris avec des étoiles plein les yeux.
Maman où ira-t-on l’année prochaine ?

 

1 Comment

  1. Très heureuse d’avoir trouvé ton recit sur Cefalu . Je suis Catherine l’epouse de Jean Paul. Nous avons eu la chance de connaitre et travailler au club pendant 10 ans pour moi et 12 pour jean Paul. Beaucoup de travail mais oh combien de rigolades . Tout était ouvert carte blanche . Creativitées et adaptation sans arret. No regret . Très beaux moments . Nos trois enfants sont tous nés dans des villages differents.Riche vie mais pas en pépette. Beaux endroits tout était à faire. Grande chance. Amitiés

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*