De tout temps le Club Méditerranée a fait de la publicité pour vanter son mode de vacances. Les premières publicités sont apparues sous forme de prospectus, de publicité dans le métro parisien et quelques encarts dans le journal sportif l’Equipe. Des publicités avec coupon retour en format une ou 2 pages furent également insérés dans des périodiques du type Paris Match. Presse écrite, radio et tv. le Club va utiliser tous les médias au fil du temps pour promouvoir la formule des « vacances nouvelles ».

1950- 1976 : Le temps des réclames

La première publicité (ou plutôt réclame comme on disait à l’époque) de l’histoire du Club Méditerranée parait dans le journal l’Équipe et son équivalent Anversois. Quelques affichettes faisaient la réclame de ce nouveau concept de vacances. La voiture de Maurice BLITZ sur laquelle était montée sur le toit  une grande pancarte indiquait  « Vacances aux Baléares avec le Club Méditerranée pour 2600 francs tout compris » sillonnait les rues d’Anvers.

Des articles, toujours dans l’Équipe, prennent le relais en faisant des articles (on ne parle pas encore de publi reportages). Dans les Tridents de l’époque, le dessinateur Siné prête sa plume et réalise de petits dessins pour promouvoir à sa manière le Club. Quelques affiches réalisées par de grands dessinateurs,  des réclames qui intègrent des coupons réponses paraissent régulièrement dans des périodiques comme Paris Match ou VSD. Quelques reportages radios ou émissions de télévision complètent la publicité pour le Club Méditerranée.

C’est vraiment à partir du milieu des années 70 que les campagnes de publicités pour le Club Méditerranée vont prendre une autre tournure et marquer les esprits. Le type de média de diffusion s’élargit à la télévision et à la radio, les choix des slogans publicitaires frappent fort.

 

La révolution médiatique et des slogans qui font mouche

La première d’entre elle apparaît en 1976 sous la forme de verbes mis à l’infinitif. « Manger, Contempler, Rêver, Respirer, Dormir, Rire, Pleurer, Parler, Aimer ». Cette campagne est signée par l’agence Synergie (groupe Havas).  Aujourd’hui c’est vraiment la Campagne publicitaire pour le Club Méditerranée la mieux réussie de tous les temps. Aujourd’hui elle est étudiée comme exemple dans les écoles de commerces.

2 ans plus tard, la même agence réalise un spot à destination des familles pour jouer sur le conflit entre les générations.  Le slogan mis en avant est « Le Club Méditerranée, vivez comme vous voulez ».

Il faudra attendre 12 ans pour revoir des spots publicitaires marquant les esprits. En 1985, le Club Méditerranée confie son budget publicitaire à RSCG, une signature forte va faire mouche : « Le Club, la plus belle idée depuis l’invention du bonheur » . Certains des spots publicitaires de cette campagne sont réalisé par Jean-Paul Goude. « Le bonheur si je veux » suivra en 1989 avec des spots réalisés par Patrice Leconte .

Les 3 campagnes suivantes interviendront alors que le Club traverse des moments difficiles.  « On a eu jamais tant besoin de Club Med  » conçue en 1992 par l’agence Publicis suivie du « Club Med le Fou vivre » l’année suivante. Cette dernière campagne mettait en scène des extraits des vacances de Monsieur Hulot de Jacques Tati.
En 1996 l’agence Devarrieux Villaret (Groupe Havas) est mandatée et lance la campagne « Qu’attendez vous pour aller au Club Med ».

En 1998, suite au changement de politique et de stratégie, l’agence Publicis Conseil est à nouveau sollicitée. Les premiers spots vont utiliser le mot « Re » Etre-Re Re-Creation, Re-Miam, Re-Plouf etc.. .  Cette campagne sera la seule de l’ère BOURGUIGNON.

A compter de 2003 (arrivée de HGE), les campagnes  publicitaires se succèderont tous les 2 à 3 ans et mettront l’accent sur la montée en gamme du Club.

2003  : « Incomparable Club Med »

2005 :  « Il reste tant de monde à découvrir » dite la campagne des Visages ou l’on voit sur les affiches et spots des visages fondus dans des paysage (montagne, mer, campagne).

2008 :  « Tous les bonheurs du monde » avec des figures d’enfants ou d’adultes couronnées de chapeaux ou bandeaux sur lesquels figurent un paysage.

2013 : « Et vous, le bonheur, vous l’imaginez comment ? ». Cette campagne (agence Saatchi & Saatchi) utilise à nouveau le mot Bonheur dans le texte. Ce mot Bonheur semble être à nouveau redevenu le leitmotiv utilisé par le Club Med dans ses slogans comme au cours des années 80 mais l’image mis en avant change.  Terminés les visages, place a une image qui fait apparaitre un paysage zen. Une préparation aux horizons chinois et à l’ère Fosun sans nul doute !

2014 : Lancement d’un spot pub TV dit « le ballet »  Cette publicité produite par l’agence Saatchi & Saatchi + Duke et réalisée par Xavier Giannoli montre à l’écran un ballet classique de l’Opéra finissant à coup de pas chassés dans une piscine sur l’air de Darla Dirladada. Thierry Lhermitte assis comme spectateur apporte une touche finale en disant « C’est marrant, ce n’est pas du tout le souvenir que j’en avais ».  La nouvelle signature « Redécouvrez le bonheur » est utilisée.

2015 : Sur le web, mini clips imaginée par l’agence « BETC Content » réalisée par l’équipe de Blacktool tournées à l’île Maurice (Plantation d’Albion et Pointe aux Canonniers) sur le thème du Lâcher Prise. Cette campagne s’adresse aux vacanciers qui le premier jour de leurs vacances n’ont pas encore lâché prise de leur quotidien : le réveil en retard, le métro, l’addiction au téléphone portable, le bureau.

 

Vidéos

Compilation de plusieurs publicités du Club Méditerranée
Montage AD Craft

 

Depuis 1978 le Club Med a fait appel à de nombreux réalisateurs de talent pour ses spots de pub. De Jean-Paul Goude à Nan en passant par Patrice Leconte, Bruno Aveillan ou Xavier Gianolli, retour en image sur cette superbe saga produite par Culture Pub et l’APFP.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code