Nom : Alcudia
Localisation : Baléares (Île de Palma de Majorque côte Nord)
Type de village : Tentes
Année d’ouverture : 1950
Année de fermeture : 1950

Le Club Méditerranée vous offre une formule de vacances neuve et sympathique, un village de toile confortable, les plus beaux sites de la Méditerranée, un personnel nombreux et dévoué (cuisiniers, serveurs, économe…,). tous les sports méditerranéens…. voyage rapide et confortable.. distractions de qualités.

Texte du premier tract

Pour la petite histoire : Alcudia fût le premier village de l’association du club Méditerranée. Robert BAUDIN, un cousin de Gérard BLITZ, érige et organise non sans difficultés le village avant l’arrivée des premiers adhérents. Avec 200 tentes un peu usées provenant du surplus américain, un confort réduit au minimum (une douche pour 300 personnes, des waters réduits à leur plus simple expression), le village accueille 2600 adhérents français et belges.

Le premier départ depuis la gare d’Austerlitz à Paris se déroule le 4 juin 1950. 742 adhérents vont faire un voyage de 36 heures avant de découvrir le premier village du Club Méditerranée. 

Le jour du départ, les adhérents se retrouvaient à « l’arc en ciel », un bistrot situé à l’angle du boulevard de l’Hôpital et de la rue Buffon (aujourd’hui c’est un Mac Do) en face de la gare d’Austerlitz avant de prendre place dans un des compartiments de 8 personnes du train pour Barcelone. Le voyage se poursuivait sur le ferry qui reliait la capitale Catalane à Palma de Majorque. Le confort tout au long du voyage de ces 36 heures était souvent spartiate et inconfortable, mais on s’en fichait, on partait en vacances. 

La journée se déroule surtout autour d’activités nautiques. La plongée sous marine, un peu de ski nautique et ce qu’on appellera par la suite les bivouacs, genre de grandes promenades en mer avec pic niques alimentés par des proies fraîchement pêchées par les chasseurs sous marins comme Marcel CONTAL.   Des excursions ou des jeux de plage sont aussi organisés comme le volley ball,  la pétanque…. Pour le soir,  il y a des musiciens, on danse…

Et puis, les adhérents qui sont un peu bricoleurs participent aussi un peu à l’amélioration du village à la demande de Gérard BLITZ. Le terme de « Gentil  » naît d’ailleurs sur une de ces demandes.

Le village ferme le 20 septembre 1950. Il aura accueilli sur la saison 2600 personnes, plus que les précisons les plus optimistes.  Arrivés à Alcudia comme adhérents, ils rentrent chez eux  comme « Gentils Membres ».   

 

Dans un mail que j’avais échangé avec Patricia MORTAIGNE (G.O. entre 1960 et 2000)  il y a quelques temps,  voici ce qu’elle m’indiquait :

Mon père Léon Mortaigne ( « Rédac-chef  » du 1er Trident ) était de l’équipe d’ouverture d’ Alcudia en 1950. 

[…]

Jo Bouillon  Chef de Cuisine. 

Le titre de Chef de Village était porté par Gérard Blitz, bien qu’il passât une bonne partie de son temps à Paris pour assurer les inscriptions des premiers adhérents. 

Les responsabilités à Alcudia étaient assurées notamment par: Jean Pierre Becret pour « la gestion », Tony Hatot, Marcel Contal ski nautique et mon père pour  » le trafic ». 

 

Photos

Vidéos

Alcudia 1950
Film de Marcel CONTAL
Archive Collierbar

Retrouvez davantage de médias à l’intérieur de la galerie ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *