Golfo di Baratti

Les tables de 8

Golfo di Barttti

Localisation : Toscane 
Type de village : Tentes 
Année d’ouverture : 1951
Année de fermeture : 1956

 

Nous avons consciencieusement inspecté les rives méditerranéennes. Sans hésitation, notre choix s’est fixé sur le Golfo di Baratti situé sur le continent, face à l’île d’Elbe et à 60kms au sud de Pise.

 

Trident N°3 – Avril 1951

 

 

Pour la petite histoire : Nous devons la découverte du site de Golfo di Baratti à Dimitri PHILIPOFF.  Après avoir été de l’aventure du Club Olympique,  il rejoint le Club Méditerranée au début de l’année 1951. A la demande de Gérard Blitz, il est chargé de découvrir un site qui pourrait accueillir un village. Le choix de l’Espagne n’est pas retenu car les autorités espagnoles traînaient des pieds, alors l’Italie et plus précisément la région toscane va être choisie pour ses facilités d’accès, son climat et sa façade sur la Méditerranée.  Golfo di Baratti est trouvé en 2 jours. La commune de Piombino, sur laquelle se trouve la plage de Baratti, est politiquement communiste. Dimitri PHILIPOFF étant de nationalité russe, il est reçu et traité en « camarade » par les autorités politiques de la commune. Elles lui offrent toutes les facilités sans se préoccuper de savoir qu’il avait fuit le régime soviétique après la révolution russe !

Tout comme pour Alcudia, c’est à Robert BEAUDIN que revient l’édification des installations. Le village est imparfait, le sable de la plage est noir et colle aux pieds, mais cela n’empêche pas le succès de Golfo di Baratti. 

Le village ferme en 1956.

Personnalités qui ont marqué l’histoire de Baratti et du Club Méditerranée.

Dimitri PHILIPOFF : Découvreur du site en 1951 et chef du village jusqu’en 1956.

Jean Pierre BECRET : est nommé chef de village par intérim durant la maladie de Dimitri PHILIPOFF

Dimitri KOULIKOVSKI : Il est prince d’origine russe. Au village, il est le Monsieur « Transport », organise des excursions, négocie des tarifs avec les musées toscans. Il met aussi en place toute l’organisation des transports ferroviaires pour le Club Méditerranée sur l’Italie. En quelque sorte, il est l’inventeur des trains spéciaux du Club.

Jean BALANDJIAN : Arrivé en 1951 au village en tant que GM, il se fait remarqué grâce a son talent de chanteur et de musicien. Il ne quittera plus le Club, et deviendra dès 1955 chef de village de Djerba (la Fidèle).

Photos

Vidéos

Golfo di Baratti 1951   Un film de Marcel CONTAL
Ski nautique
Archive Collierbar

 

 

Gofo di Baratti 
Différentes photographies du village
Montage Pigeon 

Retrouvez davantage de médias à l’intérieur de la galerie ici

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*