Montenegro

Becici

Localisation : Yougoslavie (à 6km de Budva)
Type de village : Tentes 
Année d’ouverture : 1953
Année de fermeture : 1953

Pour la petite histoire :  Il a été le 4ème village du Club. Après Alcudia en 1950, Baratti en 1951, Corfou en 52, 1953 est  marquée par l’ouverture de Monténégro dans un pays encore appelé  la Yougoslavie.

L’ouverture du village est annoncée après un long suspens le 30 décembre 1952. Monténégro fût plus connu par certains GMs et GOs sous le nom de Becici, ou Betchit-chi.

Ce Village dit à la polynésienne est constitué de quelques tentes, le site est implanté dans un endroit complètement sauvage, ressemblant à un  bout du monde, incroyablement beau, mais qui avait comme unique défaut d’être très escarpé. En bas, près de la plage se trouve le pole animation bar et piste de danse,  le restaurant et l’économat. plus haut après avoir traversé une  route se trouvent les tentes, les installations sanitaires ainsi que les bureaux.
Henri Winter, Robert Baudin et Jean Feignoux ont réussi tant bien que mal à mettre en place les installations avant que le village n’ouvre le 23 Mai 1953.

Le succès attendu pourtant ne vient pas. A cela plusieurs explications: un voyage très (trop) long avec 20 heures de train jusqu’à Venise suivies de 30  heures de mer à bord d’un rafiot yougoslave surchargé, sans confort  et aux multiples escales, le relief ou configuration du village mal adapté, le manque d’équipements de plage, une panne prolongée du bateau de ski nautique avec  la difficulté d’obtenir des pièces de rechanges,  des désagréments d’ordres sanitaires, le manque de cars d’excursions à partir de la mi août .

C’est pourquoi, à cause de toutes ces difficultés rencontrées et remontées par les GMs au fil de la saison, qu’en toute discrétion, le Club Méditerranée décide de ne pas renouveler l’ expérience Yougoslave l’année suivante.

Cela n’était que partie remise car au début des années 60, 2 villages bâtissent, durant près de 4 décennies, une part de l’histoire du Club Méditerranée : Pakostane d’une part et Sveti Marko d’autre part.

Chef de village Monténégro 1953 : Tony HATOT

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*