Djerba (la Fidèle)

Djerba (La Fidèle)

Localisation : Ile de Djerba (Tunisie) 
Type de village : Tentes puis cases 
Année d’ouverture : 1954
Année de fermeture : 2012

Pour la petite histoire : Tout débute durant l’été 1953. Cet été là, 2 émissaires belges Milou JAHN et André DE BLOOS, envoyés par Gérard BLITZ, parcourent les côtes méditerranéennes à la recherche d’un endroit pour implanter un nouveau village. Sur recommandation, ils arrivent à Djerba et vont trouver un certain Laris KINDYNIS, un grec natif de l’île. (Une forte communauté grecque s’était implantée à Djerba au début du 20ème siècle. Le commerce des éponges était à son apogée). Très vite, le contact se noue car tous sont portés par la même passion, la chasse sous marine.

En 1954, le village de Djerba ouvre en version tentes fournies par TRIGANO sur la plage de Seghia. Comme le soleil est omniprésent à Djerba, le club trouve une astuce pour apporter un peu d’ombre en installant les tentes sous des toitures de feuilles de palmiers adossées aux palmiers dattiers. Seuls 2 ou 3 bâtiments en dur respectant l’architecture locale sont bâtis et intégrés au décor (Le restaurant, le bar, un bureau et quelques blocs sanitaires). 

On part à Djerba pour 43 200 anciens francs (payables en plusieurs mensualités)  et 3 semaines. Chasse sous marine, et bivouacs en caïque du coté du golfe de Gabès sont au programme, le ski nautique est très limité car les conditions ne s’y prêtent pas. Les eaux à Djerba sont claires et poissonneuses. Les mérous et raies pastenagues sont péchés en quantité abondante. Des concours sont  même organisés à qui chassera le plus gros, les photos des prises illustrent le Trident.  

Le premier chef de village de Djerba est  Jean Pierre BECRET.  Il est entouré de Jean BALANDJIAN a l’animation. de Christian PAPADIMITRIOU appelé Christian Papa  (chef de bar). Dominique LEBOURGEOIS fait aussi parti de l’équipe d’animation.

A cause de quelques tensions dans le secteur, la première saison est écourtée. On ne veux pas faire prendre de risque aux GMs et aux GOs.

Le village rouvre en 1955.  Les cases polynésiennes remplacent les tentes. Jean BALANDJIAN est le nouveau chef de village, Dominique LEBOURGEOIS  est à l’animation et au bar un petit nouveau qui aura un bel avenir : Roger CAILLET.

Tandis que pour les autres villages du Club à  l’époque, le train et le bateau étaient utilisés,  le voyage jusqu’à Djerba s’effectue  par la voie des  airs.  Gérard BLITZ avait réussi à négocier avec Air France la mise en place d’une liaison avec escale à Tunis ( avec changement d’appareil).  L’atterrissage du DC 3 d’ Air Tunis (filiale d’Air France) avait lieu 3 fois par semaine sur la piste sommaire de Djerba,  le reste du chemin s’effectuant par caïque jusqu’au village.

 

Après une fermeture de 4 ans due aux événements de l’indépendance tunisienne, Djerba rouvre le 19 juin 1960 en version réduite avec l’accord des autorités tunisiennes. Laris KINDYNIS est le chef de village pour cette année de réouverture.

Le nom de la Fidèle arrivera quelques années plus tard lorsque le club implantera le second village de Djerba à quelques kilomètres de là. Djerba devient la Fidèle, en hommage aux GMs fidèles qui y reviennent chaque année tandis que le nouveau village prendra le nom de la Douce pour évoquer la douceur du climat de l’île tunisienne.

En 1998, des travaux sont entrepris et les bonnes vielles cases polynésiennes de la Fidèle sans sanitaires, ni électricité sont sacrifiées et remplacées par des bungalows en dur, conservant la forme de cases, disposant des commodités et de l’électricité.  Le projet est mené par Thierry Fourniret.

En 2012, suite aux attentas au Maghreb et printemps arabe, la fréquentation touristique baisse fortement. Cela oblige un certain nombre de TO et le Club Méditerranée a réduire la voilure comme on dit dans le jargon. Djerba la Fidèle est une des victimes.

Aujourd’hui le Club Med se concentre sur Djerba la Douce qui vient d’être rénové. Djerba la Fidèle est a l’abandon. Définitivement semble t’il !. 

Photos

Vidéos

Djerba 1966 –  Film amateur tourné au Club Méditerranée de Djerba (la Fidèle) en 1966.  Archive Collierbar

Télécinéma d’un film 16mm réalisé par un GM en Vacances au Club Méditerranée de D’Jerba dans les années 50′, avec une apparition de Gérard Blitz – film non sonorisé –  Gérard Descosterd (Pigeon)

Djerba 1983
Document Club Méditerranée  —  Montage Pigeon

Djerba 2007 – Quand la Douce se rend à la Fidèle
Document Collierbar

Retrouvez davantage de médias à l’intérieur de la galerie ici

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*