Corfou (Ipsos)

Localisation : Grèce (île de Corfou) 
Type de village : Tentes puis cases 
Année d’ouverture : 1952
Année de fermeture : 2004

Pour la petite histoire :  En 1952 lorsque Gérard Blitz loue la propriété de 60 hectares, l’endroit est connu comme portant malchance. Encombré d’une végétation envahissante qui laisse apparaître ici ou là quelques constructions comme une vieille bergerie délabrée, l’endroit parait assez lugubre, humide voire inondé lors de fortes pluies, et envahit d’insectes. Mais en visitant le village, nous découvrons aussi la longue allée bordée de cyprès qui amène jusqu’à la mer. Robert BEAUDIN va à nouveau faire de cet endroit un village.     

Le village ouvre en Juin 1952. Tony HATOT fait l’ouverture en tant que chef de village. Judith BLITZ (Didy), après un court passage par Golfo di Baratti, rejoint Corfou et devient l’animatrice. Le succès du village malgré un long voyage inconfortable, les nombreuses imperfections et désagréments au cour du séjour est au rendez vous. Avec une capacité d’accueil de 1000 personnes, cela fait de Corfou le plus gros village de toile du Club Méditerranée. 

Corfou IPSOS  premier village de cases :
Les tentes ont marqué le début du club, mais elles nécessitent chaque année entretient et remplacement. C’est alors que Gérard, sur les conseils de sa femme Claudine, a l’idée de remplacer les tentes vieillissantes par des cases polynésiennes. Tous les villages ont été sollicités pour tester différents modèles.
En 1953, à Corfou, 5 cases sont montées à l’arrière du bar par Jean MAHUT (alors chef des travaux au village). Il faut tester leur robustesse face au climat de l’île et notamment durant  l’hivernage. Le test est concluant.   Durant l’été 54, les matériaux de construction arrivent de manière discrète sous contrôle de Didy et sont entreposés du coté de la bergerie.
En 1955,  Corfou ouvre sous un jour nouveau. A la place des tentes, les GMs découvrent des cases à l’allure polynésienne flambant neuves au confort très appréciable. 
Le premier village de cases du Club Méditerranée est née. Jusqu’a la révolution « Agadir » de 1965, Il sert de modèle aux autres villages du Club qui seront ouverts. 

Ipsos compte au début des années 60 jusqu’à 7 villages annexes. Parmi les plus connus, Paléokatritsa animé par Marcel CONTAL et Parga, situé sur le continent et dirigé par Maurice VIDALIN.  (Maurice VIDALIN se fera connaitre aussi comme le parolier de Gilbert BECAUD (le petit oiseau de toutes les couleurs, la vente aux enchères) ou d’autres interprètes comme Marcel AMONT, BARBARA, Claude FRANCOIS ou Mireille MATHIEU avec Paris en Colère.

Le Voyage

Lors des premières années, le voyage dure environ 36 heures. Les GMs prennent le Simplon Express depuis la gare de Lyon à Paris jusqu’à Venise puis, après un moment de temps libre, embarquent sur les S/S Agamemnon ou S/S Miaoulis jusqu’à Kerkira (Corfou ville) après une escale à Brindisi. Le reste du trajet s’effectue à bord des caïques du Club qui empruntent « la voie triomphale » escortées par les skieurs nautiques jusqu’au village. A partir de 1964, la durée du voyage devient plus courte avec le développement des moyens modernes mais les 20 derniers kilomètres resteront toujours autant majestueux.

Le drame

Le 16 juillet 1977, un événement dramatique se déroule au village. Un hold up à la caisse se termine tragiquement avec la mort de Maurice PICINBONO dit Narbonne, GO sport abattu par les malfaiteurs au moment de leur fuite avec le butin (plus d’un million de francs). Je vous conseille de lire « La mort n’est pas un jeu » qui raconte le hold up  et l’enquête policière menée par l’O.C.R.B. (Office Central de Répression du Bandistime)  de Charles PELEGRINI qui a permit, après 16 mois d’enquête, d’arrêter les malfaiteurs.

La fin
C’est en 2004, que l’histoire se termine bien tristement. La crise, la politique de montée en gamme engagée par Henri GISCARD D’ESTAING, mais aussi du vandalisme occasionné par certains jeunes GMs oblige le club à vendre. Aujourd’hui le terrain est toujours inexploité, les installations existantes et les cases encore debout sont dans un état pitoyable.

Ipsos est tout au long de son histoire une des Mecque du Club Méditerranée comme l’ont été aussi Djerba, Cefalu ou Caprera et pourtant le site ou était implanté le village ne présageait pas au départ que le succès serait au rendez vous et que le village traverserai plus de 5 décennies.

Personnalités qui ont marqué l’histoire de Corfou et du Club Méditerranée

Judith BLITZ: Elle est  la sœur de Gérard. Celle que l’on appelle Didy est envoyée à Corfou durant l’été 1952 en tant qu’animatrice après avoir passé quelques semaines à Golfo di Baratti. Dès 1953, elle prend les rennes du village et en assure sa transformation. Ipsos c’est un peu son jardin. Elle en est la chef de village durant près de 8 saisons avant de partir faire l’ouverture du village d’Agadir.

Jean WEILER : Peut être ne connaissez vous pas ce personnage, mais il a marqué l’histoire du Club Méditerranée à commencer par  celle de Corfou. Il est architecte-décorateur et participe au « bureau d’études » du Club. En 1961, à Corfou, il met en place 2 innovations révolutionnaires  reprises ensuite dans les autres villages. Le bar à créneaux permettant un service plus adapté qu’un bar circulaire existant et la mise en place de gradins autour de la piste de danse et de spectacle. Voila l’amphi théâtre réinventé qui aujourd’hui est présent dans chaque village de bungalows du Club Med.
Jean WEILER, c’est aussi Cadaques, Agadir…

Photos

Vidéos

Corfou 1952 –  Film de Marcel CONTAL L’arrivée, les bivouacs, chasse sous marine, ski nautique, excursions, fêtes et folklore   Archive Collierbar

French Village in Greece –
Accueil des nouveaux GMs (arrivée en caïques), pétanque, bar et colliers, plage, départ en avion (Sabena)
Document Actualités Pathé 1962

Corfou 1969
Le voyage en train + bateau APPIA, arrivée au village, 14 juillet, excursions, départ.
Un  film de jmlp83t

Ipsos 1983
Document Club Méditerranée  —  Montage Pigeon

Retrouvez davantage de médias à l’intérieur de la galerie ici

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *