Santa Giulia

Santa Giulia

Localisation : Corse (près de Porto Vecchio)
Type de village : Cases
Date d’ouverture :1958
Année de fermeture :1986

Pour la petite histoire :  En 1958, le Club Méditerranée acquiert  le Club Polynésie tombé en faillite (nombreux impayés, trafic de contrebande de cigarettes…)  . L’histoire indique que Monsieur  de Rocca Serra député maire de Proto Vecchio, et homme politique bien connu par la suite, vient trouver Gilbert TRIGANO pour le convaincre à reprendre le Club Polynésie et sauver ainsi l’économie locale.

Gilbert TRIGANO découvre sur l’emplacement du Club Polynésie une somptueuse plage, mais les installations sont restées dans un état catastrophique. Il va falloir tout refaire pour permettre une ouverture à l’été 1959.

Mais un évènement politique français vient bouleverser le calendrier initialement prévu.  Le 17 mai 1958, des mesures prises par le ministre des finances de l’époque (un certain Mr Edgar FAURE) ,  suppriment l’allocation de devises pour les voyages à l’étranger.  Le Club doit s’adapter à ces contraintes.

La décision est prise alors d’ouvrir « en catastrophe » Santa Giulia. Etant donné l’état dégradé du village laissé par le Club Polynésie,  on opte pour un hébergement  avec tentes et des petits bungalows de bois

Le village ouvre à la mi juin 1958. Judith BLITZ (Didy) est la cheffe de village. Didy ne surmontant pas les difficultés, Gérard BLITZ prend temporairement la suite avant de laisser la place à Gilbert TRIGANO. Ce dernier y fait sa première expérience de chef de village !

Le ski nautique est mis à l’honneur avec le magnifique plan d’eau qu’offre la baie au droit du village. La plongée est également proposée.
En 1959, la première école de plongé libre (en apnée) du Club est crée par Elie BOISSIN. 
Le village proposera par la suite la voile, la planche à voile, le judo et l’équitation.

En 1986, l’année de sa fermeture, les GM peuvent s’essayer au funboard, activité testée à Kos l’année précédente.

Les cases sont installées en 1959. Les GM découvrent un tout nouveau Santa Giulia !!  

Un village difficile :

Durant toute l’histoire du village, Santa Giulia est un village difficile à diriger.  Ces difficultés débutent dès le départ en 1958, et perdureront durant 30 ans.
Celles ci se traduisent  par des intimidations, des sabotages d’installations.  Les menaces sont proférées par une « certaine partie  » de la jeunesse Corse qui prétend que le club occupe leurs terres !.

Durant  les années 80, le village connait 2 hold-up, dont 1 avec avec prise d’otages le 4 septembre 1986, 2 plasticages, de multiples agressions ainsi que des feux de cases.

De nombreuses concessions ont du être « offertes » par les chefs de village ou la direction du Club  afin de tenter d’apaiser les esprits rebelles. L’accès au bar, la suppression du night club, le sponsoring du club de foot FC Bastia à la fin des années 70  en sont quelques unes parmi tant d’autres.

L’été 1986 marque la dernière saison.  Le Club quitte Santa-Giulia  avant le terme du bail (dont le terme était  1988)  car la sécurité et la tranquillité n’y sont  plus assurées selon Gilbert.

Chefs de village :

Judith BLITZ (Didy) ouvre le village en 1958 très vite relayée par Gilbert TRIGANO.
Les 2 années suivantes, Jean Pierre BECRET assure la fonction de chef de village.  Jean BASSET (Pop’s) dirige le village durant 6 années d’affilée au cours des années 60. 
HASSAN, BATARD, BESSON (le père de Luc) GUILBERT et FLORENCE font parti la liste des chefs qui marqueront la vie du village.

Le dernier est Alain BLANC. Il ferme Santa Giulia en 1986.

Le voyage :

Dans les premières années, Il s’effectue de Paris à Bastia en avion ou depuis Marseille en bateau.

Au cours des années 70, le Club a l’autorisation de faire atterrir ses charters sur la base militaire n°126 de Solenzara, afin de raccourcir la durée du transfert qui était de 2 heures depuis Bastia

L’aéroport de Figari est également utilisé a la fin des années 70.

D’autres photos de Santa Giulia ici

Vidéos

Club Med Santa Giulia 
Défilé de mode 1967
The DinausauresClub – Gérard Pigeon DECOSTERD

Plage de Santa Giulia filmée depuis un drone. Des images d’une beauté inouïe.

14 Juillet 1982
Vidéo d’Etienne Arrox

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*