Al Hoceima

Al Hoceima

Localisation : Maroc (côte méditerranéenne) 
Type de village : Cases
Date d’ouverture :1962
Année de fermeture :2002

Pour la petite histoire :  En 1960, le futur roi Hassan II contacte  Gilbert TRIGANO. Le futur roi désire que le Club Méditerranée puisse s’implanter au Maroc.

Ce sera à Al Hoceima au bord de la Méditerranée. L’endroit proposé dispose de toutes les commodités à proximité. Seul hic au tableau, l’aéroport le plus proche est à 300 kilomètres. Peu importe, il y a une solution à tout selon  Hassan II.  

L’ouverture officielle du village a lieu en 1963, mais c’est en 1962 que les premiers GM peuvent découvrir le village.

Al Hoceima  s’étend à l’intérieur d’une forêt méditerranéenne (la foret de Sfiha) qui borde la jolie plage de Souani  et ses 4 kilomètres de sable brun.   
Le domaine occupé  fait  80 hectares, ce qui en terme de superficie fait d’Al Hoceima le plus étendu des villages du Club durant de nombreuses années.
Il compte 560 cases sans éclairage, reparties entre la piscine et les tennis. 

Face au village, à  quelques encablures au large, le Peñón de Alhucemas veille à la manière d’une vigie sur celui ci . Ce fortin abrite une prison de l’ère Franco. Il est un territoire espagnol tout comme le sont Ceuta et Melilla sur le continent.  

Au village, le programme des sports proposé est assez complet. Coté mer, il est un joli spot pour la pratique de la voile grâce à de bonnes conditions de vent. Le ski nautique est également proposé mais le plan d’eau n’est pas parfait et plus limité.
Pour l’anecdote, voile et ski nautique ont les prisonniers et gardes du fortin espagnol comme spectateurs privilégiés.

Dans la forêt, à l’extrémité du domaine un ranch pour l’équitation est construit. En 1963, Al Hoceima est le premier village du Club à mettre l’équitation au programme des activités.
Quelques années plus tard, le ranch accueille près de 80 chevaux.

Toujours dans la foret, un tennis club  avec  27 cours de tennis exclusivement en terre battue fait  d’Al Hoceima,  un des plus important villages tennis du Club.

Le village ferme à la fin de la saison 2002. le 24 février 2004,  un important tremblement de terre se produit dans la région. Fort heureusement, l’ex village du club n’est pas endommagé. Juste quelques fissures au niveau du  sol sont constatés.

Chefs de village :

Pierre LEVRARD ouvre le village en 1962 et participe en 1963, toujours en qualité de chef de village, à  l’inauguration officielle avec le ministre du tourisme marocain et Gilbert TRIGANO.

Vincent BENASSY rend les clefs à la fin de l’été 2002

Le voyage :

Plus haut dans l’article, je vous ai parlé d’aéroport. Afin de permettre au Club Méditerranée de confirmer son implantation et développement à Al Hociema, le futur roi Hassan II avait promis à Gilbert TRIGANO, la construction d’un aéroport. 
Dès 1963, les caravelles du Club se posent à quelques kilomètres seulement du village. Il est un « aéroport pour le Club » comme le mentionne de nombreux Tridents des années 60., Il se transforme  en aéroport militaire une fois la saison terminée.

Le car entre l’aéroport et le village se fait escorter par les chevaux du ranch.

D’autres photos d’Al Hoceima ici

Vidéos

Club Med Al Hoceima
The DinausauresClub – Gérard Pigeon DECOSTERD

Il était une fois le Club Méditerranée d’Al Hoceima. Un ancien GO raconte les souvenirs d’Al Hoceima

Al Hoceima 1964 , extrait d’un reportage disponible en version complète sur le site de l’INA

Al Hoceima 1978, une video collector à visionner absolument

1 Comment

  1. AL HOCEIMA fut mon village vécu comme une punition été 1972 … L’Économe était Garry ( je ne sais ce qu’il est devenu) , je fus son aide-économe, alors que je devais passer Économe cette saison là . Mais Serge Trigano m’a mis des bâtons dans les roues, au point que le responsable de l’économat à Paris, François Hubert (aujourd’hui décédé), y passant, m’avait demandé vouloir comprendre ce qui c’était passé à Assinie (où j’avais fait l’ouverture avec Henri Jaouen (aujourd’hui décédé) et Gilbert Picard à l’économat ) pour que Serge Trigano « me prenne en grippe pareillement »..) Irène Clemer qui m’avait recruté (aujourd’hui décédée) m’avait juste dit que j’étais trop jeune (21 ans) et que ce sera pour plus tard.. Ce le fut en 1973 (le Manial au Caire ) où je fus le plus jeune économe du club cette saison là, selon Paris ! Si bien que cette saison à AL HOCEIMA j’en ai oublié le noms voir les visages de tous les GO’S dépendants de l’Économat ! Mais j’ai ramené des souvenirs marquants de ces 6 mois : avec un chef de village sympa et à l’écoute, un costaud musculeux , Claude Besson (aujourd’hui décédé )qui plus est père du cinéaste , Luc Besson, qui était tout gamin (adolescent de 12/13 ans ) il avait passé son été avec Nous à Al HOCEIMA . Avec un animateur , très sympa aussi , Jean Viviani (aujourd’hui décédé). Dans mes souvenirs de ce grand village de cases, la présence aux sanitaires, plusieurs matins de suite .. nous n’ étions que tous les deux à se brosser les dents.. moi et  » Kiki Caron « , alors grande star de la natation française, qui était invitée par le club Méditerranée en même temps que Jacques Secrétin , champion de France du tennis de table ! Et puis je pense toujours à AL HOCEIMA quand j’entends Michel Fugain chanter le tube du moment qu’on entendait dans le village  » sur l’autoroute des vacances , c’était sans doute un jour de chance… une belle histoire 1972 !! Eh oui souvenir du Maroc où on a eu, nous les cadres de la « bourse », la chance et la possibilité de participer à des réunions collectives à Agadir, Marrakech … Oui souvenirs , souvenirs !!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*